William, toulousain expatrié… mais dublinois d’adoption

Aujourd’hui, direction l’Irlande pour faire plus ample connaissance avec William, qui a obtenu la 2ème place du podium lors de notre 2ème jeu photo grâce à sa photo dans les lacs du Connemara !
William, toulousain installé à Dublin depuis plus de 3 ans, vous décrit avec passion son parcours, son pays d’adoption … mais sans oublier l’élément indispensable à tout bon expatrié en Irlande qui se respecte … la bière bien sûr ! 🙂

  • Expat United : Depuis combien de temps es-tu expatrié en Irlande ? Quelle est ton activité ? ton parcours professionnel ?

"Glendalough, Wicklow Mountains"

Le 3 Mars 2008 est le jour qui a radicalement changé ma vie, et m’a fait entré dans le cercle des expatriés (je pense qu’il faut vraiment avoir vécu l’expatriation pour la comprendre, autant ses avantages que ses inconvénients !)
J’ai été littéralement adopté par l’Irlande, et plus précisément sa capitale, Dublin.
L’expatriation a toujours été pour moi un rêve de gamin : en regardant les séries TV, j’étais curieux de voir comment ça se passait ailleurs. Pourtant je n’ai jamais bougé de ma ville natale.
Je suis à ce jour un Dublinois pour de nombreuses années à venir car j’ai vraiment décidé de rester dans ce beau pays.

Je me suis mis à rechercher du travail 1 mois après mon arrivée ici. J’ai trouvé un premier petit boulot de “vendeur au porte à porte” au bout de 2 semaines. Après en avoir parlé avec d’autres expatriés en Irlande, j’ai découvert que 50% d’entre nous avions fait ce type de boulot en tant que premier boulot ici, fait plutôt amusant !
Mais c’est un boulot qui ne me convenait pas du tout … donc au bout d’un peu plus d’une semaine, j’ai quitté ce job, puis, par le biais de Approachpeople.com, j’ai trouvé 2 semaines plus tard un poste pour Hertz (location de voitures), où je travaille actuellement encore, en tant que Représentant Service Client.
Je recommande d’ailleurs très fortement cette entreprise à tous ! Les recrutements se font généralement entre Janvier et Mars. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez que je vous recommande.

  • Expat United : Qu’est-ce qui t’as motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé ?

Mon aventure a commencé il y a 3 ans et demi, juste après mes études (Licence Professionnelle dans la Gestion de la Qualité dans les industries agroalimentaires). A la suite de mes études, j’avais pour projet de m’expatrier au Vietnam un an, avec une belle offre d’emploi. Malheureusement, après quelques mois, ce projet a pris beaucoup de retard et mon envie de découvrir de nouveaux paysages, une nouvelle culture, faire mon propre petit chemin loin de tout, est devenue telle que j’ai repris contact avec mon directeur de licence pour étudier une nouvelle piste d’expatriation.
Il m’a conseillé 2 destinations : Londres et Dublin.
Mon choix pour Dublin c’est fait pour deux raisons :
– à l’époque, début 2008, bien avant la crise en Europe, Dublin était en plein boom économique, la fin du Tigre Celtique, et les opportunités de boulots étaient très nombreuses, surtout pour les étrangers ;
– la deuxième raison est beaucoup plus personnelle : quand on entend le mot Irlande, on pense de suite aux pubs, aux paysages magiques et féeriques, à la joie de vivre, et à un côté un peu sauvage : bref, une grosse sensation de s’évader !

La décision s’est faite très rapidement pour moi, presque sur un coup de tête. Il faut dire que j’étais, ainsi que mes proches, prêt à m’expatrier pour un an au Vietnam, alors l’Irlande à côté, c’est tout proche !
En 15 jours, j’avais mon billet aller simple en poche pour Dublin, destination encore inconnue pour moi, avec un anglais scolaire sans plus.
Pour me rassurer, j’avais tout de même 3 000 € d’économies, sachant qu’en arrivant il me fallait trouver un logement, laisser une caution, et l’incertitude sur le délai pour trouver un emploi.

  • Expat United : Comment s’est passé l’intégration dans ton pays ? 

Pour préparer mon intégration dans mon pays d’adoption, j’ai pris un rendez-vous avec l’ANPE Internationale (oui oui, ça existe !). Ils m’ont conseillé de me rendre sur place pour trouver un travail. En effet, il vaut mieux avoir un numéro de téléphone local et être disponible pour les entretiens d’embauche.

J’ai aussi pris contact avec d’autres français expatriés et on s’est retrouvé un peu tous ensemble ici sur Dublin, pour partager nos bons plans pour les logements et les offres d’emplois, mais aussi pour passer de très bonnes soirées ! J’ai toujours de très bons souvenirs de mes premières soirées dans les fameux pubs de Dublin, avec musiques traditionnelles dans tous les coins de rue de Temple Bar !

  • Expat United : Est-ce ta première expatriation ?

C’est ma toute première expatriation effectivement, je n’avais pas beaucoup bougé de Toulouse avant cela. Donc c’était déjà un gros changement pour moi.
Mais depuis, j’ai eu l’occasion de visiter l’Angleterre, l’Allemagne, la Norvège, les Pays-Bas, les Etats-Unis, de nouvelles villes en Espagne et de nouveaux coins en France que je ne connaissais pas !
C’est qu’on prend vite goût de voyager ! 🙂

  • EU : 3 choses que tu adores dans ton pays d’expat ?

3 choses… ouhla, c’est dur ! …

Les irlandais ! Eh oui, mes amis irlandais me demandent souvent : “qu’est-ce que tu fais en Irlande avec une ville aussi belle que Toulouse et le beau temps que tu as là-bas ?!?” Je leur réponds : “C’est à cause de vous, les Irlandais !” Ils sont si chaleureux, que même un inconnu dans un pub vous fera passer une soirée inoubliable !

Les paysages. Les lacs du Connemarra, les falaises de Moher, la Chaussée des Géants, ses multiples châteaux et manoirs, ses paysages carquelés du sud-ouest… tous ces paysages qui vous font rêver … et l’Irlande est une île ! 🙂

La mentalité. Une chose à savoir sur les irlandais : ils sont très sarcastiques sur leur propre sort… De ce fait, ils ne râlent jamais, ne font pas souvent grève, travaillent dur mais savent aussi mettre une priorité sur la famille. Les irlandais ne se considèrent jamais plus important ou plus intelligent que d’autres, et savent reconnaître quand ils ont besoin d’aide, tout en restant digne.

  • EU : 3 choses que tu détestes dans ton pays d’expat ?

Détester est un terme un peu trop fort je pense…mais 3 choses que je n’apprécie pas trop ici …

Les loyers excessivement élevés…

Le système de protection sociale quasi-inexistant ou très privatisé et donc très cher

Le système des bus… je pense qu’il faut vraiment avoir essayé les DublinBus pour comprendre ! Exemple typique : une personne âgée à un arrêt de bus fait signe pour que le bus s’arrête. Le chauffeur commence à  ralentir mais s’aperçoit qu’il va un peu trop vite (ou que le feu va tourner au rouge), hésite ¼ de seconde, et passe sans s’arrêter… Et ça m’est arrivé à moi aussi ! Je peux vous assurer que c’est extrêmement frustrant !

  • EU : A quelles difficultés es-tu le plus confronté ?

Je dirais que le plus embêtant pour moi serait la sécurité sociale : je n’en ai aucune ici.
C’est un choix cependant, la réputation du système irlandais est très mauvaise, j’ai donc décidé de prendre ma propre assurance privée en France.
Culturellement, j’ai totalement embrassé les coûtumes irlandaises, donc plus de difficultés ici (si ce n’est de suivre le rythme des irlandais pour “descendre” les pintes de Guinness !!!)

"St Patrick's est la célébration à ne pas rater si vous souhaitez visiter l'Irlande ! Weekend de folie garanti avec beaucoup d'ambiance et de bonne humeur."

  • EU : Un fait marquant à nous raconter ?

Ma première commande de bière au pub !
Sur Toulouse, j’avais l’habitude de prendre “un demi” (de pêche). Naturellement, étant dans le pays de la bière, je me suis dis qu’ils allaient connaître… et ben je me suis retrouvé avec un demi verre, sans sirop de pêche… ici on coupe pas la bière ! haha.
Un autre fait marquant à partager serait aussi le choc culturel inverse que j’ai eu en rentrant pour des vacances en France : lors d’une soirée entre amis, on est allé dans un bar du quartier et je me suis dirigé vers le bar pour demander ce qu’ils servaient comme bières. Là, le barman me regarde un peu bizarre et me dis : “ben de la bière…”.
Ah, bon.. ben je vais prendre une “bière” alors…

  • EU : Côté culinaire ? La France te manque ? Quelle est ta spécialité locale préférée ?

Bon alors je vais être honnête : oui, les foies gras de mamie, les bons gratins de maman, les bons barbecues de papa, tout ça me manque… mais ici on a les Irish Stew (pot-au-feu à la Guinness), les fish’n’chips, la gravy sauce, les cup-cakes, le brown bred, et une diversités incroyable de bières ! (je dois avouer être devenu un petit amateur en la matière).

  • EU : Plutôt des amis français, irlandais, expatriés internationaux …?

Alors, ça a évolué au fil du temps de ce côté.
Au tout début, j’ai fait connaissance avec des français uniquement, n’étant pas du tout confiant sur mon anglais et ne connaissant pas du tout l’Irlande.
Après quelques temps, j’ai crée des liens avec des expatriés étrangers, espagnols, allemands, létoniens, italiens, portugais, c’était super ! On a beaucoup échangés sur nos cultures, nos pays… et des mots dans notre langue, en général des jurons bien entendu.. moi j’ai bien sûr prêché le fameux “Putin con !” de Toulouse ! 🙂

  • EU : 3 choses qui te manquent le plus de France ?

Ma famille et mes amis
… et je n’arrive pas à trouver autre chose… vraiment !  L’expatriation m’a tellement apporté que je referai ce choix sans hésiter une seconde si je devais tout recommencer !

  • EU : 3 choses qui te manquent le moins de France ?

Le côté râleur et “jamais satisfait” des français, et ce côté “je suis le nombril du monde” aussi… Désolé pour tous ceux qui se sentent visés 🙂

Les grèves

Les bagarres après les matchs de foot ! Ici, les matchs mettent beaucoup d’ambiance “bon-enfant”, pour le plaisir du jeu, et la une des journaux le lendemain se contente de féliciter l’équipe gagnante en relatant les plus belles actions… pas le décompte des blessés.

  • Expat United : Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ? de faire un autre pays d’expatriation ?

Pour le moment, mon projet est de rester ici. Peut-être faire un long voyage en Australie un jour, mais je retournerai toujours sur Dublin, qui est mon nouveau “chez-moi”…

  • EU : Depuis quand es-tu inscrit sur Expat United ? que cela t’a t’il apporté ?

Je suis ExpatUnited-ien depuis juillet 2011. J’avoue ne pas avoir était un membre modèle ces derniers temps, mais cela va changer, surtout que je me suis donné le challenge de devenir un Ambassadeur sur le site pour mon pays d’expatriation !
Expat United est un très bon point central pour donner, échanger, partager et trouver de l’information, mais aussi pour lire des témoignages d’expatriés.
Chapeau bas à toute l’équipe (et particulièrement Florence) pour le travail quotidien pour tenir le site (et le blog!) vivant en nous faisant participer à différents concours ! (ndlr : merci ! 🙂 )

  • EU : Que dirais-tu aux personnes qui ont envie de venir tenter l’aventure dans ton pays ?

N’hésitez pas une seconde ! N’ayez pas peur de vous retrouver loin de vos proches… ce que l’expatriation vous apportera vous comblera d’autant plus !
Cela dépend sûrement du pays d’expatriation, mais le mal du pays est une période assez difficile à passer (ce fut au bout de 3 mois pour moi, et ça a bien duré 3 grosses semaines). Mais si vous avez le soutien d’amis sur place, ainsi que celui de vos proches en France via Skype, téléphone ou emails, ça se passera très bien.
Une fois le mal du pays passé, vous aurez le virus de l’expatriation à vie ! 🙂
Il est bon aussi de bien préparer son expatriation, autant matériellement que spirituellement.

Merci William et bonne continuation à toi !

Pour retrouver William sur Expat United, c’est par ici !
Et pour le suivre dans ses aventures dublinoises … et en apprendre plus sur les bienfaits de la bière irlandaise :-)…c’est par ici !

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous ! :-) 

Publicités

3 réflexions au sujet de « William, toulousain expatrié… mais dublinois d’adoption »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s