Hissons bien haut vos drapeaux d’expatriation !

Ce week-end, euro 2012 oblige, c’est plutôt le drapeau espagnol qui était à l’honneur (Viva Espana !) … mais nous, ici, nous allons mettre à l’honneur les drapeaux qui se sont hissés sur notre page facebook pour notre nouveau jeu photo, et qui ont réussis à atteindre la 1ere place du podium !

Merci d’ailleurs à tous les participants pour nous avoir fait voyager tout en nous éclairant sur les origines du drapeau de votre pays d’expatriation !

Après délibération du Jury (entendez ici le nombre de « J’aime » posté sur les photos :-)), nous avons la joie de vous annoncer que nous avons 2 gagnants ex-aequo !

Tout d’abord Marc, qui nous a fait rêver avec son drapeau brésilien, celui de l’état du Céara, puisque que comme il nous l’a précisé, chaque drapeau est décoré à l’image de sa province !
Sa photo est prise « d’un petit coin de paradis » se prénommant Lagoinha Praia pour ceux que cela intéresse 🙂

Se hisse également sur la première place du podium ex-aequo Laurie, avec cette étonnante et très belle photo, prise à San Francisco, avec Alcatraz en arrière plan (dans le brouillard)

Un grand bravo à vous deux ! Et pour fêter cela, nous serions très heureux de vous mettre à l’honneur en vous interviewant pour notre rubrique “Interviews d’expats” 🙂

… et voici maintenant l’ensemble des très belles photos de nos participants … agrémentées de quelques explications afin que vous soyez incollables sur leurs origines !

Lorène : « Comme dans les films, certains accrochent le drapeau à leur maison.
Signification du drapeau américain :
– les 50 étoiles brodées représentent les 50 Etats ;
– les bandes rouges et blanches (cousues entre elles) concernent les 13 colonies fondatrices.
Le blanc fait référence à la pureté et l’innocence, le rouge est associé à la bravoure et au courage, et le bleu à la persévérance, la justice et la vigilance. »

Renal : « A Diego Suarez / Antsiranana – MADAGASCAR le 26 juin 2012.
Le drapeau malgache a trois couleurs… rouge, blanc et vert.
Le rouge symbolise la souveraineté, le blanc la pureté et le vert l’espoir.
La Fête Nationale qui est le 26 juin, commémora cette année le 52è anniversaire de l’indépendance. »

Alhan : « Le drapeau uruguayen flotte sur la plaza de la bandera à Montevideo »

Caroline : « Et voici le drapeau allemand, rouge, noir et or, ici sur une voiture (les allemands décorent leurs voitures à chaque match de foot).
les couleurs rouge noir et or reprennent celles des uniformes du corps franc du baron de Lützow au 19e. S. »

Nathalie : « Depuis l´Alhambra de Grenade (drapeau vert et rouge du fond), Andalousie (Drapeau vert et blanc), Espagne (Rouge et jaune) et Europe (au premier plan bien sûr) »

Romain : « La bannière tricolore mexicaine. Vert, blanc et rouge avec l’aigle sur le nopal au centre, supposé être l’image vue par les Mexicas quand ils sont arrivé sur le lieu de l’actuelle Mexico.
Photo prise lors de la manifestation YoSoy#132, critique du pouvoir actuel en vue des élections de ce week-end. »

Sabine : « Ici en Argentine, ils l’aiment tellement leur drapeau qu’ils lui ont même dédié un monument!
Le Monument National au Drapeau a Rosario, lieu de la creation du drapeau, il y a tout juste 200 ans!!!
Le drapeau – deux bandes bleu ciel horizontales séparées par une bande blanche et un soleil au centre. Les couleurs sont les couleurs des Bourbons d’Espagne et le General Belgrano (createur du drapeau) a décidé d’y placer un soleil au centre. »

Stéphanie : « La photo a ete prise a Boston au Memorial Day 2012. Chaque drapeau represente un soldat du Massachusset mort en service depuis la Guerre de Secession. Plus de 33 000 petits drapeaux recouvraient plusieurs pelouses du Boston Common. »

Stéphane : « Photo prise dans le quartier de Williamsburg de Brooklyn.
Star-Spangled Banner (bannière étoilée) – 13 bandes alternées rouges et blanches (symbolisant les 13 premiers états) avec 50 étoiles blanches (le nombre d’états actuellement) – Quiz, quel est le dernier état a avoir rejoint les USA? »

Mélanie : « Cette photo a été prise à la frontière entre le Panama et la Colombie: passage obligé pour passer de Sapzurro (Colombie) à La Miele (Panama).
D’après wholeworldflag.skyrock.com, la signification des drapeaux est la suivante:
– Panama: Après s’être séparé de la Colombie, le Panamá proclama son indépendance en 1903. Le drapeau qui fut officiellement adopté le 3 novembre de cette même année a été conçu par le fils du premier président de la République, Manuel Amador Guerrero.
Les deux principaux mouvements politiques du pays, le parti libéral et le parti conservateur, sont représentés respectivement par le rouge et par le bleu, le blanc soulignant la concorde régnant entre ces deux partis. L’étoile bleue symbolise la loyauté, et l’étoile rouge l’autorité de l’Etat qui découle de l’application de la loi.
On peut noter que ce dessin ne représente pas l’isthme de Panamá mais seulement la composition politique de l’Etat.
– Colombie: Ce drapeau tricolore, conçu par Francisco Miranda en 1806 et utilisé par Simon Bolivar, fut adopté par la Confédération de Grande-Colombie, dont faisaient partie, outre la Colombie elle-même, l’Equateur et le Vénézuela. La Confédération, qui, dans l’esprit de Bolivar, devait servir de prélude à la constitution, en Amérique du Sud, d’un système fédéral, se dissocia en 1830. Mais la Colombie, l’Equateur et le Vénézuela n’en conservèrent pas moins le drapeau fédéral, dont la version colombienne fut officiellement adoptée en 1861.
Les couleurs jaune et rouge représentent respectivement l’Amérique et l’Espagne séparées par le bleu qui symbolise l’Océan Atlantique. »

Sandra : « Porte de Cadiz Espagne ! »

Et pour retrouver toutes les belles et sympathiques photos de nos différents jeux photos, faites un tour par ici 🙂

Publicités

Parcours d’un expatrié globe-trotter, retraité en Uruguay… !

Après avoir gagné haut la main au jeu concours « Expatriés à vos tabliers » avec son Asado (viandes et saucisses grillées au parillero) qui a donné envie à plus d’un… nous vous proposons comme à notre habitude de découvrir le parcours Alhan, expatrié en Uruguay. Grand voyageur, il n’en est plus à sa première expatriation, mais cette fois-ci, il a tout quitté pour l’Uruguay !
Laissez-vous entraîner au fil des lignes par cet ancien journaliste, et vous y découvrirez un pays aux milles saveurs… !

  • Expat United : Depuis combien de temps es-tu expatrié en Uruguay ? Quelle est ton activité ? ton parcours professionnel ?

"C'est moi ! Elle date du mois dernier."

Je suis né en Alsace il y 62 ans. J’ai fait mes études à Strasbourg. J’ai ensuite vécu à Reims, à Paris, dans l’Orne et enfin dans la Mayenne. Je suis retraité. En fait, je n’ai pas beaucoup travaillé dans ma vie ; à peine 20 ans dans l’administration. Ma dernière occupation : correspondant de presse. Je suis un globe-trotter dans l’âme. J’ai fait 5 tours du monde et parcouru 78 pays. Je suis arrivé en Uruguay le 13 mai 2011. Je me suis installé au cœur de Montevideo, dans Ciudad vieja, où j’ai acheté une maison coloniale.

  •  EU : Qu’est-ce qui t’a motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé?

J’ai connu d’énormes soucis de santé : cancers et gros ennuis cardiaques. Je vivais seul dans un château avec mon chien, mes 4 chats et mes volailles. Ajoutés à cela un divorce récent et une retraite modeste : il était grand temps que le cours de ma vie change. L’occasion s’est présentée par hasard via internet, avec Pablo. Il m’a proposé de venir en Uruguay.
Vieux, seul et malade, j’ai accepté ; comme tout au long de ma vie, sans prendre le temps de la réflexion. J’ai tout vendu (et ce n’est pas aisé de vendre un château en temps de crise!) et je suis parti, avec mes animaux. Pas facile, pas évident et plutôt coûteux, mais je n’ai à aucun moment imaginé de les abandonner. C’est donc un peu à l’aventure que je suis parti.

  •  EU : Comment s’est passé l’intégration dans ton pays ? 

Aucun souci pour les animaux, ils se sont bien adaptés. Quant à moi, je suis toujours en cours d’intégration. J’ai un peu de mal à m’habituer à la façon de parler (espagnol) des uruguayens.  Je ne comprends pas toujours tout (cela doit être l’âge…). Il faut apprendre à être patient. La devise du pays semble être : « tout vient à point à qui sait attendre ». Mais personne ne fait rien pour accélérer le cours des choses. Parfois j’ai aussi comme l’impression qu’on me prend pour un tiroir-caisse.

  • EU : Est-ce ta première expatriation ? Quels autres pays as-tu fait ?

Ce n’est pas ma première expatriation. J’avais déjà fait des séjours prolongés en Italie, en Allemagne, en Espagne, au Maroc et à New York. Mais j’avais toujours gardé un pied-à-terre à Paris. Et j’étais plus jeune !

  •  EU : 3 choses que tu adores dans ton pays d’expat ?

Le climat, la viande, la musique. Le front de mer de Montevideo (las ramblas).

"La rambla Francia, quasiment sous mes fenêtres"

  •  EU : 3 choses que tu détestes dans ton pays d’expat ?

Le manque de ponctualité et d’organisation.
Le manque d’hygiène et de civisme. Entre les ordures ménagères et ce que les gens abandonnent partout, Montevideo est une ville qui n’arrive pas à être propre.
Prendre comme excuse l’appartenance au tiers-monde pour justifier ce qui ne fonctionne pas.

  •  EU : A quelles difficultés es-tu le plus confronté ? 

Les lenteurs administratives sont absolument incroyables. Il faut attendre plus d’un an pour obtenir un permis de séjour permanent, alors que vous avez fourni (et plusieurs fois réactualisé) tous les documents nécessaires. Je ne l’ai d’ailleurs toujours pas…
Les délais d’attente dans les administrations sont effarants. C’est pire que les meilleures caricatures de la sécurité sociale ou de la poste en France dans les années 1960-1970 !
J’ai connu 3 mois particulièrement difficiles, au moment des travaux de rénovation de ma maison. C’était un combat de chaque instant : il fallait être présent sur le chantier, tous les jours, et tout vérifier, tout contrôler. Je devais me battre pour obtenir ce que je voulais et que je payais ! A en croire les conversations que j’ai eues avec les autochtones et d’autres expatriés, c’est toujours comme cela dans le bâtiment : une fatalité à accepter !

  •  EU : Un fait marquant à nous raconter ? 

Je suis éberlué par la quantité de boissons que les Uruguayens absorbent. Ils consomment énormément de bière, de whisky et de coca-cola. Que chaque convive descende plus d’une bouteille de whisky au cours d’une soirée est chose courante. Le pire est qu’ils prennent le volant après !
Une autre chose m’étonne beaucoup. Les Uruguayens consomment aussi le maté. C’est une tradition. Ils ont donc toujours une bouteille thermos coincée sous le bras et une calebasse avec un suceur à la main. Que ce soit dans la rue, au travail, ou en voiture, ils ne s’en séparent jamais. Côté efficacité, ils ont un bras en moins…

  •  EU : Côté culinaire ? La France te manque ? Quelle est ta spécialité locale préférée ?

Bien sûr que la cuisine française me manque. Mais au pire, je peux toujours la faire moi-même. J’aurais surtout envie de retrouver le goût du poulet fermier !
La viande bovine est excellente en Uruguay (ndlr: c’est d’ailleurs elle qui t’a permis de gagner le jeu ! 🙂 ). C’est à peu près la seule nourriture qui soit moins chère qu’en France, alors j’en profite !

Ce que j’aime beaucoup est le « chivito » : un morceau de viande de bœuf grillé avec du fromage et du jambon et un oeuf sur le plat, servi avec des frites et des salades. J’aime aussi la « picada » : une grande variété de petits plats, chauds et froids.

"Le fameux Chivito !"

  •  EU : Plutôt des amis français, uruguayens, expatriés  internationaux ? Les uruguayens sont-ils sympas / accueillants?

Mes amis sont tous uruguayens. Ce sont les amis de Pablo, qui m’ont adopté. Sympathiques et accueillants, sans aucun doute. Je n’ai pas encore fait de rencontre personnelle, mais quand je vais au marché (2 fois par semaine), tout le monde est chaleureux.

  • EU : Les choses qui te manquent le plus de France ?

Le chocolat (le bon chocolat), le champagne, le fromage et les cerises.
La télévision, mes amis et mon activité de correspondant de presse.

  •  EU : Les choses qui te manquent le moins de France ?

La neige et le froid de l’hiver.
Le permis de conduire à points.
Les taxes foncières.

  • EU : Les projets pour l’avenir ? Envie de rentrer en France ? De faire un autre pays d’expatriation ?

"Mon pacs au consulat de France"

Il y a longtemps que je ne fais plus de projet d’avenir. Je vis au jour le jour. Comme tout
au long de ma vie, j’essaye seulement de m’adapter et d’accorder aux circonstances ce
qu’elles exigent. Je reviens en France tous les 6 mois (pour des contrôles médicaux). J’en profite pour faire découvrir le monde à Pablo qui n’avait jamais voyagé avant de me connaître. Dans l’immédiat, nous passerons la semaine sainte au Chili. Nous serons en France en mai, en Turquie en juin, aux Etats-Unis et au canada en août et en septembre. Je continuerai tant que je pourrai. Mais je ne déménagerai plus !

J’ai dû m’inscrire dès que j’ai rencontré le site sur facebook, il y a un peu moins d’un an. C’est très intéressant de voir comment les autres appréhendent le monde, comment ils vivent. J’aime cette diversité qui est très enrichissante. Mais aucune réponse à des questions (peut-être que je n’en pose pas ?) ni aucuns nouveaux amis…

  • EU : Que dirais-tu aux personnes qui ont envie de venir tenter l’aventure dans ton pays ? Des conseils ?

Pourquoi pas ? L’Uruguay est un pays qui a de l’avenir. Pour les nostalgiques des années 1960-1970, Montevideo présente comme un parfum de retour en arrière. Et si l’on excepte le phénomène (mondial) de la drogue et de la corruption avec ses conséquences (insécurité), on vit bien ici. Encore que l’inflation est galopante !

Un conseil ? Il faut s’armer de patience. Ce n’est pas toujours évident…

Un grand merci à Alhan de nous avoir fait découvrir ce pays un peu méconnu ! Nous lui souhaitons une bonne continuation, pleins de bonheurs, et surtout …. de bien garder sa patience ! 😉

Si vous souhaitez retrouver Alhan sur Expat United, cliquez par ici ! Et si vous souhaitez voyager dans d’autres pays au travers toutes nos interviews, cliquez par ! 🙂

Enfin, n’hésitez pas à laisser vos impressions et commentaires ci-dessous, ça fait toujours plaisir …!! 😀